Comment écrire un article de blog que les gens aimeront

Comment écrire un article de blog que les gens adoreront, alors que plus personne ne lit plus ?

Si vous regardez les données sur la façon dont les gens lisent un article de blog sur Internet, elles vont probablement vous décourager. En 1997, Nielsen a découvert que la plupart des lecteurs sur le Web lisent en diagonale le contenu de l’article au lieu de le lire mot par mot. Et cela s’applique au français, à anglais et à toute autre langue.

Plus tard, dans une étude de suivi oculaire, Nielsen a découvert que les lecteurs utilisent un modèle de balayage en forme de « F », c’est-à-dire qu’ils lisent les premières lignes de gauche à droite, puis sautent vers le bas du paragraphe et font défiler la page.

Des recherches plus récentes de Chartbeat ont étudié la manière dont les personnes lisent les articles de blog sur slate.com. Le résultat ? 38 % des visiteurs du site partent immédiatement. 50 % de ceux qui restent partiront au cours de la lecture des premières centaines de mots.

Que signifient ces données pour un blogueur professionnel ou un rédacteur Web ? Et comment les utiliser pour écrire un article de blog que les gens aimeront ?

Les gens liront-ils un long article de blog ?

À ce stade, vous pourriez penser que tout ce qui dépasse 140… pardon, 280… caractères est trop long. Mais la vérité est toute autre.

Tout d’abord, les personnes qui lisent en biais sont tout de même en train de lire des parties de votre contenu. Et s’ils lisent 20 % d’un long article de blog, ils lisent en fait plus (en se basant sur le nombre de mots) que celui qui lit 20 % d’un court article de blog.

Et n’oubliez pas : il y a encore des gens qui lisent chaque mot du corps de l’article. Mais pour cela, il faut écrire un contenu de qualité, adapter sa mise en forme pour les lecteurs en biais, et répondre aux besoins de votre public.

Savez-vous qui lit les longs articles de blog ?

Les acheteurs.

Si vous voulez gagner de l’argent avec des articles de blog, oubliez les idées préconçues sur les bonnes pratiques et la longueur d’un article.

Un bon article long peut en fait convertir beaucoup plus qu’un article court. Cela ne veut pas dire que le contenu long est toujours préférable. La longueur dépend des besoins, du produit, du positionnement et de l’étape du cycle de vie client. Mais dans de nombreux cas, le contenu long fonctionne mieux.

Pour deux raisons :

  1. Le contenu long vous donne plus de chances de répondre aux préoccupations du public. Si votre public en est encore aux premiers stades de la l’information sur vos produits ou services, il a de nombreuses questions auxquelles il faut répondre avant qu’il n’achète.
  2. Les gens qui lisent chaque mot de votre contenu s’investissent dans ce que vous avez à dire. Vous n’avez pas à plaire à tout le monde, seulement aux lecteurs qui deviendront vos meilleurs clients.

Vous en doutez ? Peut-être qu’une étude de cas pourra vous convaincre.

Prenons l’exemple de Crazy Egg, un outil qui fournit une Heat Map pour les sites Web. Lorsque l’entreprise a entrepris d’optimiser sa page d’accueil, elle s’est tournée vers les experts de conversion-rate-experts.com. Oui, c’est leur vraie URL. Là au moins tout est clair.

Ces experts en stratégie de contenu ont augmenté la longueur de la page d’accueil de près de 20 fois !

Regardez-moi ça, c’est énorme !

Comparaison entre l'ancienne page d'accueil et la nouvelle d'un site Web.

Source : Conversion Rate Experts

Cela a également augmenté le taux de conversion de 363 %.

Alors que seulement 16 % des gens lisent intégralement un article, comment un contenu aussi long peut-il donner de si bons résultats ?

Plus important encore, comment pouvez-vous utiliser ces informations pour écrire des articles de blogs que les lecteurs adoreront ?

Premièrement : une mise en forme qui améliore la lisibilité

Avant d’aborder ce qui rend un article de blog attrayant et comment en créer un, parlons de la façon dont on peut encourager les gens à lire plus.

En effet, ceux qui lisent beaucoup de contenu sont plus enclins à acheter. Mais :

  • cela ne signifie pas que nous devons ignorer les autres.
  • vous devez rendre la lecture du contenu de l’article aussi facile que possible.

Quelques modifications de la mise en forme de l’article de blog peuvent améliorer significativement sa lisibilité et augmenter le pourcentage de personnes qui le lisent réellement.

Même l’étude de Nielsen en 1997 en est venue à cette conclusion, mais la plupart du temps elle n’est citée que pour justifier l’idée que les gens ne lisent pas.

Nielsen a également constaté que l’amélioration de la mise en forme du contenu améliore son utilisation de 124 %.

En d’autres termes, rendre un article de blog plus facile à lire aide les lecteurs à le lire et à l’utiliser plus efficacement.

Grâce aux avancées récentes en matière de Heat mapping et de Webmarketing, nous en savons plus aujourd’hui que jamais sur la création d’un article de blog facilement lisible..

Sur le plan structurel, voici quelques astuces pour améliorer la lecture d’un article de blog :

  • Des mots courts. Éviter le jargon.
  • Des phrases courtes (mais diversifiez la longueur des phrases pour améliorer le flux).
  • Des paragraphes courts.
  • Des listes à puces (comme celle-ci).
  • Des sous-titres.
  • Des images qui aèrent le texte et apportent une information.

Au niveau du contenu, voici quelques astuces pour améliorer l’engagement, quel que soit le type d’article :

  • Captez l’attention avec le titre de l’article, un titre accrocheur ouvre l’appétit du lecteur pour le contenu de l’article.
  • Faites une promesse convaincante dans votre introduction.
  • Parlez d’une idée majeure par paragraphe.
  • Utilisez des sous-titres descriptifs (plutôt que des sous-titres intelligents).
  • Ajoutez une légende à vos images (les légendes sont plus lues que le corps de texte).

Suivre ces bonnes pratiques de base pour la mise en forme augmentera la lecture d’un bon article de blog.

Mais comment savoir si vous avez un contenu de qualité ?

Le secret d’un bon article de blog :

L’étude sur le public cible

C’est vrai qu’on le rabâche souvent : « Il faut connaître son public cible ». C’est devenu presque un cliché marketing, et tous les articles abordant de près ou de loin comment écrire un article de blog vous encouragent à « connaître votre public ».

Sauf que, d’après mon expérience, on ne connaît pas son public.

Vous avez peut-être l’impression de cibler les nouvelles mères âgées de 27 à 35 ans. Et ces données démographiques correspondent à des objectifs dans les études de marché.

Mais ça ne vous dit rien sur ce qu’une nouvelle mère ressent quand elle se réveille à cause d’un bébé qui hurle à 2 h du matin. Et à 2 h 37. Et à 4 h 15.

Les données démographiques peuvent vous donner une idée générale des problèmes d’une personne, mais elles ne vous disent pas ce qu’elles ressentent face à leurs problèmes. Elles ne vous disent pas comment elles parlent de leurs problèmes.

Et cette information est l’arme secrète du marketing de contenu. C’est ce qui encourage les gens à lire vos articles, ce qui rend votre contenu viral et ce qui pousse les lecteurs à devenir des clients.

Photo d'un téléphone portable avec deux carnets de notes et des stylos.

 Une arme secrète assez petite pour tenir dans votre carnet

Si vous arrivez à refléter les sentiments de vos lecteurs dans votre contenu, ils auront l’impression que vous les comprenez. Ils voient leurs propres mots dans votre article et pensent « cette personne me comprend ».

Donc, ils s’intéressent à ce que vous avez à dire.

Par conséquent, il vous faut absolument « connaître votre public ». C’est la seule façon de créer du contenu de qualité qui sera lu. Et c’est ainsi que vous créez le contenu que votre public attend.

Ce type d’étude a conduit à l’un de mes articles de blog dont je suis le plus fier en tant que rédacteur Web.

Les résultats de l’article en question n’ont pas été aussi spectaculaires que d’autres. Il a eu un petit pic viral de quelques milliers de visiteurs au moment de sa publication, mais depuis, ses résultats sont plutôt standard et en constante évolution.

Voici une capture d’écran Google Analytics des sessions de l’article, sans le pic viral.

Capture d'écran de Google Analytics représentant une augmentation de trafic

Une augmentation progressive du trafic suite à d’un classement de recherche croissant

Cet article est un exemple de la façon dont un contenu optimisé pour le référencement naturel (SEO) (contenu en Anglais) peut aussi être très engageant pour les lecteurs. L’optimisation ne signifie pas qu’il est bourré de mots-clés !

Je vais être franc.

Cet article a été assez réussi, et le taux de recherche qui y est associé dans les moteurs de recherche a augmenté régulièrement. L’article traite de ce qu’il faut faire lorsqu’on ressent de l’anxiété à la salle de sport. Il a été posté sur Reddit, et l’un des commentaires a validé toute cette approche de la rédaction Web.

« C’est exactement ce que je ressens chaque fois que je vais à la salle de sport. »

Les commentaires comme celui-ci justifient les études sur le public cible et l’utilisation du langage de vos lecteurs dans vos articles de blog.

Même s’il n’a pas amené énormément de visites au site (bien qu’il évolue dans les résultats de recherche), l’article a un bon taux de conversion et résout un vrai problème. Il fournit une solution qu’on trouve rarement ailleurs.

On veut tous avoir l’impression que nos problèmes sont compris. Alors, comment pouvez-vous réellement faire une étude sur votre public cible qui vous aide à comprendre ses problèmes ?

Les enquêtes qualitatives

Le but de ce type d’enquête n’est pas de prouver quoi que ce soit.

Les études de marché à grande échelle peuvent vous aider à mesurer le sentiment général et les besoins de la population, puis à comparer facilement les résultats au fil du temps.

Mais ce n’est pas notre objectif.

Nous cherchons à comprendre ce que les gens ressentent à propos de leurs problèmes. Nous voulons trouver les mots et les phrases réels qu’ils utilisent, pour les utiliser à notre tour et rendre nos articles de blog plus attrayants à leurs yeux.

Pour ce faire, posez des questions ouvertes. J’ai écrit un autre article sur les questions pour l’étude sur le client cible. En voici quelques-unes pour vous aider à démarrer :

  • Avez-vous déjà essayé de ____ ? Comment ça s’est passé (qu’avez-vous essayé ? Qu’est-ce qui a fonctionné ou pas ?)
  • Quel est votre plus grand défi quand vous _____ ? J’aimerais avoir des détails, alors donnez-en autant que vous le voulez.
  • Pourquoi voulez-vous être ____ ? Dites-m’en plus.

J’ai utilisé ces trois questions dans une étude sur un public cible la semaine dernière.

Remarquez comme les questions sont informelles, et comment j’ai demandé plus de détails. En les encourageant à écrire autant que possible et avec des détails, j’ai pu obtenir rapidement des réponses détaillées et utiles.

Les entretiens individuels 

Les sondages sont utiles, car ils peuvent fournir beaucoup de réponses de la part de nombreuses personnes, dans un délai très court.

Mais ils ont aussi leurs limites. Dans un sondage, il est difficile de creuser et d’avoir des réponses détaillées sur les problèmes affrontés.

Parfois, les gens ne veulent pas parler des problèmes, ou ils n’ont pas les mots pour exprimer ces problèmes. De plus, un sondage n’est pas incitatif à l’expression libre.

C’est pourquoi les entretiens individuels sont parfaits pour l’étude du public cible.

Au cours d’un entretien, vous pouvez poser des questions de suivi. Il vous permet de créer un rapport, de renforcer la confiance et de concrétiser votre habilité à aider. Il vous fournira des éléments pour avoir de bonnes idées d’articles ou au moins une idée principale.

L’entretien n’a pas besoin de dépasser 30 minutes, et vous pouvez le programmer rapidement en envoyant un e-mail à votre liste de diffusion.

Au cours de l’entretien, posez des questions qui touchent les plus grands besoins, luttes et désirs des gens. Encouragez-les à approfondir leurs réponses avec des phrases comme :

  • Racontez-moi ce qui s’est passé.
  • Que ressentez-vous à ce sujet ?
  • D’après vous, quelles en sont les causes ?
  • Dites-m’en plus.

« Dites-m’en plus » est la phrase la plus importante. Plus vous faites parler les gens, plus ils vous dévoileront d’informations.

Les avis sur Amazon

Bon, disons que vous n’avez pas de liste de diffusion par e-mail. Et disons que vous avez du mal à réaliser des sondages.

Peut-être que vous venez de lancer votre activité, ou peut-être que vous avez affaire à un sujet sensible dont les gens ne veulent pas parler. Quelle que soit la raison, il y a encore de l’espoir pour votre étude de public cible.

Les gens parlent beaucoup d’eux-mêmes en ligne. Trouvez les endroits où votre public parle de ses problèmes. Peut-être sur les forums, dans les fils de discussion Reddit ou dans les réponses sur Quora… l’un des meilleurs endroits est sur Amazon.

Sur Amazon, vous pouvez rechercher des livres par catégorie. Cherchez simplement les livres qui :

  • abordent les mêmes problèmes que vous souhaitez aborder.
  • sont généralement lus par votre public.

Si par exemple je voulais vendre un produit ou service qui aide au développement personnel des femmes, je consulterais les avis du livre Karma Bitch de Stéphanie Abellan

Je pourrais alors y lire cet avis

Capture d'écran d'un avis sur Amazon

Cet avis est une mine d’infos importantes, en voici quelques-unes :

  • « Avec une pointe de spiritualité et d’humour. »
  • « Simplicité à aborder des sujets de développement personnel. »
  • « Depuis un an j’ai vraiment évolué spirituellement et j’ai pris de l’assurance dans la vie. »

L’avis donne également des infos pratiques :

  • « Avec en plus des exemples simples et des exercices concrets à faire. »
  • « Allez voir son compte Instagram. »

Rien qu’à partir de cet avis (et il y en a des centaines d’autres !) j’ai pu apprendre plusieurs choses sur ce public qui :

  • est stressé.
  • a peur d’affronter le quotidien.
  • a besoin d’outils faciles (astuces, tutoriels, guides, checklists) pour l’aider à gérer sa vie.
  • est ouvert à une approche spirituelle de la vie.
  • aime l’humour.
  • s’intéresse aux études de cas.
  • recherche des exercices pratiques pour le développement personnel.
  • Il est présent sur les réseaux sociaux, et plus particulièrement sur Instagram.

Il ne me reste plus qu’à écrire des articles de blog qui fournissent des solutions à ces problèmes, en utilisant le ton et le vocabulaire que je trouve dans ces avis.

Les avis sur Amazon sont une mine d’idées. J’ai appris cette technique de la rédactrice Joanna Wiebe, qui a un super blog et guide vidéo sur les mines d’idées sur Amazon.

La dernière étape : répondre aux questions importantes en utilisant le langage du lecteur.

Vous savez maintenant comment mettre en forme le contenu d’un article de blog pour encourager la lecture. Vous comprenez qu’un long contenu a de la valeur, quand vous pouvez amener les gens à le lire. Vous savez comment faire une simple étude sur le public cible pour découvrir leurs problèmes les plus importants.

Pour écrire des articles de blog que les gens aimeront lire, il vous suffit de répondre aux questions de votre public en utilisant les mêmes mots que lui.

Inspirez-vous de ses expressions, et faites-en une liste que vous garderez à portée de main pendant votre rédaction. Utilisez un ton conversationnel. Écrivez comme si vous parliez directement à une personne… et vous aurez des articles de qualité.

Voici un dernier exemple : disons que vous avez toujours voulu en savoir plus sur les piscines creusées en fibre de verre.

Comment le content marketing a permis à River Pools de faire face à la récession de 2008

En 2008, l’entreprise River Pools était en difficulté. L’économie coulait (pardon pour le jeu de mots), et il devenait de plus en plus difficile de trouver des gens prêts à acheter des piscines.

Photos de piscines

Les piscines sont belles, mais difficiles à vendre au cours d’une récession.

Au lieu de doubler la publicité coûteuse, Marcus Sheridan a décidé de couper son budget de publicité et de se concentrer sur une nouvelle forme de marketing : le contenu.

Grâce à son expérience de l’industrie et à l’étude faite sur son public, Sheridan détenait une liste de questions que les gens se posaient à propos de l’achat de piscines creusées en fibre de verre.

Il savait que ceux qui voulaient acheter des piscines attendaient d’avoir les réponses à ces questions avant de passer le pas. Donc, sa stratégie était aussi simple qu’efficace : y répondre.

Il a écrit des articles de blog sur les questions courantes auxquelles il était difficile de trouver des réponses dans d’autres blogs ou articles de presse. En voici quelques-uns :

Avec le temps, River Pools est devenu le site Web de piscines le plus fréquenté au monde. Les affaires ont considérablement repris, et Sheridan a depuis lancé une société de conseil appelée The Sales Lion et écrit un livre intitulé They Ask, You Answer.

Conclusion : alors, comment écrire des articles de blog que les gens aimeront lire ?

Les gens ne veulent pas toujours lire de longs articles de blog. Mais si vous faites des études sur votre public pour trouver les questions qu’il se pose, vous pouvez créer un contenu si convaincant qu’il aura l’impression que vous lisez ses pensées.

Faites des recherches approfondies sur votre public cible. Utilisez ses mots dans vos articles de blog. Mettez le contenu en évidence avec une bonne mise en forme. Faites attention aux fautes d’orthographe. Donnez votre point de vue et partagez votre savoir-faire. Voici comment écrire des articles de blog que les gens adoreront lire.