Comment devenir coach de vie : 8 étapes pour créer une entreprise de coaching à succès

« Le coaching n’est pas une thérapie. Il s’agit du développement d’un produit : vous. » – Fast Company

Cette citation date peut-être d’il y a 23 ans, mais le coaching de vie est toujours d’actualité :

  • Rien qu’aux États-Unis, le secteur du coaching de vie devrait rapporter 1 milliard de dollars de chiffre d’affaires cette année.
  • Il existe actuellement 18 0000 entreprises de coaching de vie aux États-Unis.
  • Ce secteur a connu une croissance annuelle régulière de 2,2 % entre 2014 et 2019.

Les gens deviennent coachs de vie parce qu’ils ont envie d’aider les autres. Mais les coachs de vie ne sont pas seulement de bon·nes conseill·ers·ères et des personnes à l’écoute, ce sont aussi des entrepren·eurs·euses. Lorsque vous démarrez une entreprise de coaching de vie, vous devenez à la fois spécialiste du marketing, vend·eur·euse, chargé·e des relations publiques et direct·eur·rice.

Cela peut paraître intimidant, mais avec la formation, les outils et l’expérience qu’il vous faut, vous pouvez vous préparer (et préparer votre entreprise) à devenir un coach à succès.

8 étapes pour devenir coach de vie et créer votre entreprise :

  1. Quelles compétences faut-il avoir pour être coach de vie ?
  2. Trouvez votre niche de coaching.
  3. Obtenez une certification de coach de vie (… ou pas).
  4. Créez votre entreprise de coaching.
  5. Planifiez vos services et vos tarifs.
  6. Construisez votre présence en ligne.
  7. Automatisez et adaptez votre e-mail marketing et vos ventes.
  8. Améliorez vos compétences.

Quelles compétences faut-il avoir pour être coach de vie ?

Devenir coach de vie peut sembler passionnant et prestigieux, mais cela représente beaucoup de travail. Il faut du temps pour s’installer et établir son entreprise.

Pensez à tout ce que les coachs de vie font vraiment. En tant que coach de vie, vous aiderez les clients à répondre aux questions suivantes :

  • Quels aspects de ma vie doivent se développer et évoluer ?
  • Quels sont les objectifs liés à ces aspects de ma vie ?
  • Comment est-ce que je peux atteindre ces objectifs ?

33Les coachs de vie aident les clients à découvrir la meilleure version d’eux-mêmes, quelle qu’en soit la signification pour chaque personne. (Source (en anglais): The Coaching Institute)

Les coachs de vie ne sont pas thérapeutes. Les thérapeutes traditionnels travaillent sur les émotions des patients et s’occupent de la santé mentale. Les coachs de vie aident leurs clients à se poser des questions importantes et à planifier leur avenir. Les bon·nes coachs de vie sont à l’écoute des autres, mais le coaching de vie ne se résume pas à écouter les problèmes des gens.

En tant que coach de vie, vous êtes plus qu’un·e conseill·er·ère. Vous êtes un·e entrepren·eur·euse, un·e spécialiste du marketing et de la vente.

En tant que coach de vie, vous êtes plus qu'un·e conseill·er·ère. Vous êtes un·e entrepren·eur·euse, un·e spécialiste du marketing et de la vente. Click To Tweet

Pour devenir coach de vie, vous devez donc avoir les compétences suivantes (entre autres) :

  • l’esprit d’entreprise ;
  • l’écoute active ;
  • la capacité à budgétiser ;
  • le marketing ;
  • le réseautage ;
  • la créativité ;
  • un sens aigu de l’éthique ;
  • le leadership.

Ces compétences vous correspondent-elles ? Mais surtout, êtes-vous prêt·e à consacrer du temps, de l’énergie et de l’argent à les améliorer ? Si oui, alors vous pouvez commencer votre parcours pour devenir un coach de vie.

Étape 2 – Trouvez votre niche de coaching

Le coaching de vie regroupe plusieurs pratiques. Pour trouver votre place en tant que coach, vous devez trouver une niche ou un domaine particulier sur lequel vous concentrer. Trouver une niche vous permettra de déterminer :

  • les points sur lesquels vous aiderez vos clients ;
  • votre domaine d’expertise.

« Beaucoup de mes client·es ont atteint des revenus à six chiffres en coachant des gens sur leurs relations, sur l’alimentation consciente ou la confiance. Mais ce qui explique la réussite de leurs entreprises, c’est surtout qu’ils ou elles ont choisi une niche très spécifique et n’ont pas eu peur de créer une marque à propos d’un problème très particulier. » Becca Tracey, The Uncaged Life (site en anglais).

jhqast5zd uncageyourbusinessBecca Tracey a trouvé sa niche: coacher d’autres coachs ! Elle aide ses clients à « apprendre comment trouver des clients en ligne : affiner votre niche, peaufiner votre message, soigner votre présentation et créer des forfaits qui tuent. » (Source: The Uncaged Life sur Facebook) (page en anglais).

Les types de coaching de vie comprennent :

  • le leadership ;
  • la direction/l’entreprise ;
  • la développement professionnel ;
  • le développement personnel ;
  • la spiritualité ;
  • les relations familiales et amoureuses ;
  • l’organisation ;
  • et bien plus encore !

Pour identifier votre niche, posez-vous les questions suivantes :

  • Quel savoir-faire possédez-vous, qui pourrait profiter à d’autres personnes ?
  • Quels sont les plus grands obstacles que vous avez surmontés ? Quelles compétences avez-vous utilisées pour surmonter ces obstacles ?
  • Pour quels types de difficultés les personnes de votre entourage viennent-elles vous demander conseil ?
  • Pour quels sujets êtes-vous l’ami·e, le ou la collègue ou le ou la membre de la famille « incontournable » ?

Réfléchissez à vos expériences, à vos atouts et à vos compétences.

  • Si vous avez une grande expérience en matière de prise de parole en public, aidez d’autres personnes à surmonter leur peur de parler.
  • Si vous avez de l’expérience en marketing/branding, utilisez-la pour coacher des chef·fes de petites entreprises (peut-être même d’autres coachs !) sur la construction de leur marque et la promotion de leur activité.
  • Si vous avez de l’expérience en RH ou en recrutement, vous pouvez aider des personnes à trouver le job de leurs rêves.

Étape 3 – Obtenez une certification de coach de vie (… ou pas)

Il n’y a pas d’obligation de formation ou d’obtention d’un diplôme particulier pour devenir coach de vie.

Cependant, obtenir une certification auprès d’une organisation reconnue, comme l’International Coaching Federation (ICF), augmente votre crédibilité, particulièrement si vous débutez et que vous ne disposez pas encore de tonnes de témoignages clients.

Consultez ces statistiques de l ICF (en anglais) :

  • 77 % des coachs pensent que les clients attendent d’eux qu’ils ou elles soient certifié·es ou accrédité·es.
  • 83 % des client·es de coachs de vie ont déclaré qu’il était important que les coachs soient détent·eurs·rices d’une certification.
  • Un·e coach certifié·e aura plus de chances d’être recommandé·e par des client·es qu’un·e coach qui ne l’est pas.

L’ICF propose l’une des certifications de coaching professionnel les plus reconnues. Son programme se concentre sur :

  • Développer les connaissances et les compétences des coachs en matière de coaching.
  • S’engager à respecter des normes éthiques et professionnelles élevées dans le secteur.

L’ICF propose trois niveaux de certification (classés par ordre croissant selon le prix et la durée) :

  1. Associate Certified Coach (ACC) ;
  2. Professional Certified Coach (PCC) ;
  3. Master Certified Coach (MCC).

Ces programmes de certification demandent une formation, une expérience de coaching, des examens et des références de la part de coachs accrédité·es. Selon le niveau de certification, vous devez effectuer de 100 à 2 500 heures de coaching (au moins la plupart du temps rémunérées).

Pour devenir un coach certifié par l’ICF, vous devez passer le CKA (pour Coach Knowledge Assessment, évaluation des connaissances en coaching en français). Le CKA valide ces 11 compétences clés :

  1. Respect des directives éthiques et des normes professionnelles.
  2. Établissement du contrat de coaching.
  3. Instauration de la confiance et de l’intimité avec le client.
  4. Présence de coaching.
  5. Écoute active.
  6. Questionnement efficace.
  7. Communication directe.
  8. Création d’une prise de conscience.
  9. Élaboration des actions.
  10. Planification et fixation des objectifs.
  11. Gestion des progrès et de la responsabilité.

L’ICF offre également une accréditation à d’autres programmes de coaching qui suivent leur cursus. Si vous décidez de ne pas obtenir la certification directement auprès de l’ICF, vous pouvez trouver des programmes de formation de coach de vie accrédité·es par l’ICF grâce à leur service de recherche de programmes de formation (Training Program Search Service – TPSS, site en anglais).

Une adhésion à l’ICF vous offre des opportunités de réseautage dans le secteur du coaching. D’autres associations de coaching existent, comme International Association of Coaching (IAC) (site en anglais) et l’EMCC (Conseil international du coaching, du mentorat et de la supervision).

Ceci étant dit, de nombr·eux·euses coachs rencontrent le succès sans avoir été certifiés par l’ICF. Bien qu’elle puisse être utile si vous souhaitez devenir coach d’entreprise, la certification peut s’avérer coûteuse et elle prend du temps.

Vous constaterez peut-être que vous êtes en mesure de susciter suffisamment de bouche à oreille et d’expérience d’apprentissage pratique pour faire évoluer votre entreprise sans certification.

Si vous choisissez de vous passer de la certification d’une organisation reconnue, assurez-vous de disposer d’autres moyens de prouver votre crédibilité auprès de clients potentiels. Cela inclut :

  • La formation : en fonction de votre niche, un diplôme en psychologie, en comportement organisationnel, ou même en marketing ou en affaires peut vous apporter de la crédibilité dans votre activité de coach.
  • L’expérience professionnelle : en tant que thérapeute, travaill·eur·se social·e, professionnel·le RH, consultant·e, spécialiste du marketing, entrepren·eur·euse, etc. En quoi êtes-vous qualifié·e pour fournir des conseils dans votre niche ?
  • Les témoignages et références : provenant d’ami·es, de membres de la famille et de collègues de travail que vous avez coaché·es ou conseillé·es, professionnellement ou non.

Étape 4 –  Créez votre entreprise de coaching

(Avant cette prochaine étape, une mise en garde : je ne suis pas juriste. Avant de prendre toute décision légale concernant votre entreprise, veuillez consulter un conseiller juridique et/ou financier).

Il est temps de choisir un statut juridique pour votre cabinet de coaching de vie.

Si vous lancez votre nouveau cabinet de coaching en solo, vous devriez probablement choisir entre :

  1. L’entreprise individuelle : entreprise formée d’un seul et même individu (vous !) et qui n’a pas de personne morale.
  2. La société unipersonnelle (EURL ou SASU) : forme de société à un seul dirigeant avec une personne morale.

Quelle est la différence entre une entreprise individuelle et une société unipersonnelle ? Voici quelques explications, sans trop s’enliser dans les termes juridiques.

  • La responsabilité :
    • Dans une entreprise individuelle, un·e propriétaire unique (vous, personnellement) est responsable de toutes les dettes et de tous les passifs de l’entreprise. Cependant, le patrimoine personnel de l’entrepreneur est protégé.
    • Dans une société unipersonnelle, l’entreprise elle-même est responsable de ses dettes et de ses passifs. Cependant, si vous avez investi des fonds personnels dans la société, ceux-ci seront perdus.
  • Coûts :
    • La société unipersonnelle coûte plus cher. Vous devrez, par exemple, vous inscrire au registre du commerce et des sociétés, publier les statuts de la société.
    • Les coûts initiaux d’une entreprise individuelle sont eux minimes.
  • Formalités :
    • Les formalités pour une société unipersonnelle sont plus compliquées (immatriculation, comptabilité, etc.)
  • Impôts et taxes :
    • Les entrepreneurs individuels sont soumis à l’impôt sur le revenu.
    • En fonction de la forme légale précise choisie, les bénéfices de la société unipersonnelle sont imposés à l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés.

Pour plus de détails sur les différents statuts juridiques et les différences entre entreprise individuelle et société unipersonnelle, vous pouvez visiter le site de Bpifrance.

Une fois votre entreprise créée, vous devrez souscrire une assurance pour votre cabinet de coaching. En France, les coachs de vie doivent obligatoirement souscrire une assurance couvrant leur responsabilité civile professionnelle. En plus de cette obligation, vous pouvez souscrire d’autres garanties.

Voici les différentes types de garanties à envisager :

  • L’assurance pour faute professionnelle : le coaching de vie est une grande responsabilité. Si vos conseils causent un préjudice à un·e client·e ou si vous partagez ses informations confidentielles avec d’autres, celui-ci peut vous poursuivre pour négligence professionnelle. Une police d’assurance contre les fautes professionnelles peut aider à couvrir les frais d’avocat et tous dommages et intérêts.
  • La responsabilité civile d’exploitation : cette garantie couvre les dommages qui pourraient être causés à vos client·es (qui se blesseraient dans vos locaux, par exemple) hors du cadre strict de votre profession.
  • Garantie risques numériques : si vous gardez des informations personnelles et confidentielles sur vos client·es, une telle garantie pour vous être utile en cas de piratage informatique. Elle peut également couvrir les coûts de restauration de votre ordinateur (et de votre réputation).

Pour en savoir plus sur l’assurance professionnelle, vous pouvez consulter cet article.

À ce stade, vous devriez avoir une idée approximative de votre budget. Le coaching de vie peut s’effectuer essentiellement en ligne, ce qui permet de réduire les coûts du démarrage. Voici quelques-uns des coûts à prévoir :

  • Les frais liés à la création de l’entreprise.
  • Les frais d’adhésion si vous choisissez de rejoindre une organisation de coaching comme l’ICF, l’IAC ou la Fédération Coaching-de-Vie.
  • Les outils et campagnes de marketing (e-mail marketing, publicités sur les réseaux sociaux et moteurs de recherche, etc.).
  • La conception de votre site Web et l’hébergement/le nom de domaine (utiliserez-vous un modèle existant ou payerez-vous pour une conception personnalisée ? Quelle plateforme utiliserez-vous ? Tout ceci peut augmenter les coûts.)
  • L’assurance.
  • Un bureau, si vous ne travaillez pas de chez vous ou dans un espace public.
  • Enfin, bien sûr, un téléphone de qualité, un ordinateur et un accès à internet fiables pour pouvoir rencontrer virtuellement vos client·es par chat ou téléphone.

Étape 5 –  Planifiez vos services et vos tarifs

Les coachs de vie facturent principalement leurs services de trois façons différentes :

  • par session (généralement à l’heure) ;
  • par mois ;
  • par forfait (habituellement X €/3 mois ou X €/6 sessions).

Facturer les client·es par forfaits personnalisés est une excellente option lorsque que vous débutez. Quand vous savez à l’avance pour combien de mois les client·es s’inscrivent, vous pouvez mieux anticiper vos revenus et gérer vos dépenses.

Vous attirez également des client·es plus engagé·es, des personnes qui prennent le coaching plus au sérieux et qui s’impliquent à long terme. Un nombre plus élevé de séances pendant le forfait signifie plus d’impact sur leur vie (et une facture plus importante).

Le taux horaire des coachs de vie varie entre 50 et 500 euros. Cela fait une énorme différence. Pour déterminer le tarif adapté à vos services, prenez en considération :

  • votre niche ;
  • votre degré d’expérience ;
  • votre marché cible ;
  • vos objectifs de revenus et budget ;
  • vos certifications/diplômes.

Faites également une étude de marché : quels sont les tarifs pratiqués par vos concurrent·es ayant des compétences similaires dans votre niche ? Combien votre public cible est-il prêt à (ou peut-il) payer pour des services de coaching de vie ?

Voici quelques exemples de tarification des forfaits de coach de vie à plusieurs niveaux.

Forfaits de coaching de vie d’un mois :

  • (3) séances de 60 minutes avec un contact limité entre les séances : 300 EUR.
  • (4) Séances de 60 minutes avec contact limité entre les séances : 350 EUR
  • (4) Séances de 60 à 90 minutes avec contact illimité entre les séances : 400 EUR

Forfaits de 6 mois de coaching :

  • 1 séance par mois pendant 6 mois : 630 EUR (120 EUR d’économie par rapport à l’achat de séances individuelles à 125 EUR).
  • 1 séance toutes les deux semaines pendant 6 mois : 1 170 EUR (330 EUR d’économie).
  • 1 séance par semaine pendant 6 mois : 1 950 EUR (1 050 EUR d’économies).

Veillez à inclure un contrat de coaching lorsque les nouv·eaux·elles client·es choisissent un forfait. Utilisez un langage simple et direct pour faire savoir aux client·es ce qu’ils ou elles peuvent attendre de vos services et ce que vous attendez d’eux ou d’elles. Si vous ne savez pas par où commencer, vous pouvez trouver un exemple de contrat sur le site de l’association Coaching pro solidaire.

Si vous lancer dans la vente de forfaits complets vous effraie un peu, envisagez d’offrir des mini-sessions gratuites ou à prix réduit à vos ami·es et à votre famille en échange de témoignages et d’avis francs. Cela peut aussi être un moyen de créer du bouche à oreille.

Étape 6 –  Construisez votre présence en ligne

Si vous pratiquez le coaching en ligne, vous devez développer votre présence en ligne ! Les deux principaux points sur lesquels il faut se concentrer sont votre site Web et les réseaux sociaux.

Éléments indispensables pour votre site Web de services de coaching de vie

Votre site Web doit comporter :

  • Le détail de ce que vous proposez aux client·es (taux horaire, formations en ligne, manuels, etc.).
  • Des informations sur vos forfaits et vos tarifs.
  • Vos références, vos qualifications et votre expérience. Pourquoi les client·es potentiel·les devraient-ils vous faire confiance ?
  • Des témoignages. La preuve sociale peut être votre outil de marketing le plus efficace.
  • Votre personnalité. Ajoutez des photos de vous et une section « À propos » pour vous présenter aux client·es potentiel·les. Envisagez d’inclure une courte vidéo qui montre aux client·es potentiel·les comment vos services peuvent les aider et s’ils ou elles correspondent à votre personnalité.
  • Un formulaire de contact ou un planificateur en ligne. Faites en sorte que les gens vous contactent dès qu’ils veulent en savoir plus.

Vous n’avez pas besoin de dépenser une fortune pour avoir un site internet professionnel. Des plateformes telles que Squarespace et Wix proposent de très beaux modèles prédéfinis pour vous aider à démarrer.

ndd1gnh1t squarespacetemplatesSquarespace propose des modèles de sites Web pour pratiquement tous les cas d’utilisation : portefeuilles, boutiques en ligne, blogs, entreprises locales, événements, services professionnels, etc. (Et non, ce post n’est pas sponsorisé par Squarespace.)

Pour l’instant, consacrez votre temps, votre énergie et votre argent à attirer de nouv·eaux·elles client·es et à vous faire connaitre. Vous pourrez toujours retravailler votre site Web par la suite.

Utilisez les réseaux sociaux pour atteindre davantage de clients

Les réseaux sociaux vous donnent une superbe opportunité marketing de générer du bouche à oreille et de construire une audience. Je recommande de créer des comptes professionnels sur Instagram, Facebook et LinkedIn et de les mettre à jour régulièrement.

Les plateformes les plus importantes pour votre business dépendent de votre créneau.

Si vous envisagez de travailler principalement avec des cadres ou des dirigeant·es, LinkedIn sera plus adapté qu’Instagram. Si vous souhaitez travailler avec des client·es intéressé·es par le bien-être ou la pleine conscience, votre public cible se trouvera plus probablement sur Instagram.

Voici quelques astuces pour tirer le meilleur parti des réseaux sociaux dans le cadre du développement de votre activité de coaching :

  • Créer des mini-sessions de coaching et les partager sur les plateformes
    • Instagram Stories et IGTV sont d’excellentes plates-formes pour cela.
  • Utilisez des hashtags
    • Trouvez les hashtags les plus populaires dans votre niche, puis publiez du contenu pertinent en les utilisant.
  • Rejoignez des groupes appropriés sur LinkedIn et Facebook
    • Servez-vous des réseaux sociaux pour réseauter et prenez contact avec d’autres coachs et des client·es potentiel·les dans votre niche.
  • Impliquez-vous
    • Partagez le contenu de votre blog sur les réseaux sociaux pour générer plus de trafic vers votre site internet.
    • Prenez part à des conversations sur différentes plateformes et partagez vos connaissances et votre expertise. Les gens commenceront à vous voir comme un leader.

Ces techniques à utiliser sur les réseaux sociaux ne coûtent rien, ce qui est parfait pour un·e tout·e jeune chef·fe d’entreprise. Au fur et à mesure que votre entreprise se développe, n’hésitez pas à augmenter votre budget marketing et à ajouter des annonces de type « pay-per-click » (ou PPC) sur les moteurs de recherche ou les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux vous donnent une superbe opportunité marketing de générer du bouche à oreille et de construire une audience Click To Tweet

Étape 7 – Automatisez et adaptez votre e-mail marketing et vos ventes

« À mes yeux, le temps est mon bien le plus précieux. Je suis toujours à la recherche de moyens de gagner du temps. » Reese Evans, fondatrice et directrice de Yes Supply.

La plupart des coachs de vie sont des solopreneurs. Ils ou elles n’ont donc pas de temps à perdre. Il n’y a pas assez d’heures dans une journée pour tout faire ! Lest tâches d’e-mail marketing et de vente peuvent prendre énormément de temps. Automatisez-les et consacrez votre énergie à aider les gens et à développer votre cabinet de coaching.

Reese Evans dirige la plateforme de développement personnel et de coaching Yes Supply. Lorsqu’elle a lancé son activité de coaching, elle savait qu’elle devait automatiser certaines parties de son processus de vente pour gagner du temps et atteindre davantage de prospects.

« J’ai réalisé qu’en portant le costume du PDG, vous ne pouvez pas être au téléphone pour vendre vos programmes », dit-elle. « Si votre entreprise dépend de vous pour réaliser des ventes, ou pour générer des leads seul·e, alors votre entreprise peut s’effondrer au moment où vous tombez malade, au moment où vous voulez prendre des vacances, ou quoi que ce soit. »

J'ai réalisé qu'en portant le costume du PDG, vous ne pouvez pas être au téléphone pour vendre vos programmes. Click To Tweet

Voici comment Reese automatise le début de son processus de vente avec ActiveCampaign :

  1. Un lead magnet sur son site Web propose une formation gratuite en échange d’une inscription de son e-mail. C’est comme cela qu’elle recueille les adresses e-mail de nouveaux prospects.
  2. Une fois que les contacts se sont inscrits sur sa liste d’adresses électroniques, elle utilise ActiveCampaign pour leur envoyer du contenu gratuit pendant cinq jours.
  3. Après les cinq jours de formation gratuits, Reese utilise ActiveCampaign pour envoyer un série d’invitations par e-mail à sa masterclass.
  4. Elle demande aux client·es s’ils ou elles souhaitent participer à une formation en personne ou en ligne, puis les invite à faire un suivi.

C’est comme cela que Reese obtient les informations de contact pour les nouveaux prospects.

« J’ai pensé aux cinq jours d’information pour que toutes les personnes qui ne connaissent pas Yes Supply puissent au moins se rendre compte de la raison pour laquelle faire un tel investissement est si intéressant pour eux-mêmes et leur entreprise », explique Reese.

Que se passe-t-il s’ils ne s’inscrivent pas tout de suite à la masterclass ?

  1. Reese utilise ActiveCampaign et Facebook Custom Audiences pour cibler à nouveaux ses leads sur les réseaux sociaux.
  2. Elle utilise Zapier (article en anglais) pour transférer le nom des participant·es aux formations en direct dans un fichier afin que son assistant puisse assurer le suivi.

Reese a découvert que l’automatisation est un moyen très efficace de gérer votre activité de coaching. L’automatisation de l’e-mail marketing et des ventes pour Yes Supply a permis à Reese de gagner du temps et d’atteindre des revenus à 6 chiffres (et plus).

Étape 8 –  Améliorez vos compétences

Il faut commencer par s’aider soi-même pour pouvoir aider les autres.

Les coachs de vie donnent de l’importance au développement personnel et professionnel. Continuez à chercher de nouvelles occasions d’apprentissage pour rester dans le coup. Cela implique de :

  • suivre une formation continue dispensée par une association du secteur comme l’ICF ou l’IAC.
  • participer à des événements du secteur, comme des conférences ou des ateliers.
  • intervenir lors de tribunes ou de webinaires, pour raconter vos expériences, puis écouter et apprendre des autres intervenants et membres du public.
  • lire les derniers livres, articles et études sur votre créneau.
  • rejoindre des communautés en ligne pour trouver des opportunités d’apprendre.
  • trouver un·e mentor dans la communauté des coachs de vie et proposer d’épauler les nouv·eaux·elles venu·es dans le secteur.
  • demander des commentaires et avis à vos client·es, puis en tirer des leçons et agir en conséquence.

En investissant continuellement en vous-même et vos compétences, vous investissez dans votre entreprise. Plus vous gagnerez en compétences et obtiendrez des résultats pour vos client·es, plus vous serez en mesure de développer votre entreprise rapidement (en augmentant vos tarifs ou en atteignant plus de personnes).

Conclusion : Ce que vous devez savoir sur le parcours pour devenir coach de vie

Vous avez encore des questions ? Avant de partir, voici quelques FAQ sur la carrière de coach de vie.

Combien ça coûte de devenir coach de vie ?

Devenir un·e coach de vie certifié·e peut coûter entre 1 000 et 5 000 euros. Cela dit, il n’est pas nécessaire d’obtenir une certification ou une accréditation pour exercer en tant que coach. Il n’existe pas d’institution gouvernant les coachs de vie qui exige des qualifications.

Sinon, les coûts de démarrage d’entreprise pour les coachs de vie sont souvent faibles. Vous avez simplement besoin d’une connexion internet fiable, d’un moyen de contacter les client·es et d’accomplir toutes les formalités en matière d’immatriculation et d’assurance.

Quelle formation faut-il suivre pour devenir coach de vie ?

Vous n’avez pas besoin d’un diplôme ou d’une formation spécifique pour devenir coach de vie. Mais un diplôme en psychologie, enseignement, bien-être ou même en business (et/ou une certification en coaching délivrée par un programme accrédité) peut vous apporter une crédibilité supplémentaire et vous rendre plus attracti·f·vz pour les client·es potentiel·les.

Quel est le salaire moyen d’un coach de vie ?

Le salaire moyen d’un coach de vie est de 2 200 EUR. Son salaire annuel peut de varier 25 000 à 100 000 EUR. Votre salaire en tant que coach de vie va dépendre de tout un tas de facteurs, notamment de :

  • votre niche ;
  • votre situation géographique ;
  • votre marché cible (les coachs de cadres et dirigeant·es sont généralement mieux payé·es que les coachs qui travaillent avec des particuli·ers·ères) ;
  • votre niveau d’expérience ;
  • votre formation et vos diplômes/certifications.

Combien de temps faut-il pour devenir coach de vie ?

La certification de coach de vie peut vous prendre entre 16 et 100 heures, en fonction de votre cursus. Pour la plupart des certifications, vous devez avoir à votre actif au moins 60 heures d’expérience avec des clients.

Si vous choisissez d’obtenir la certification délivrée par l’ICF ou des organisations similaires, vous pouvez devenir coach de vie dès que vous réservez votre premier client !